Les Pigments Jaunes du Metier de l'Artiste Peintre PigmentsRecettes Site de conseils par David Damour

LES PIGMENTS JAUNES

L'ORPIMENT
LE PIGMENT

L'ORPIMENT
LE MINÉRAL

 Jaune royal - jaune impérial - orpin - Jaune de Perse 
 L'origine du nom est dérivée du terme latin aurum = or et pigmentum = colorant "auripigmentum ou auripigmento" qui signifie littéralement " pigment d'or" ou "couleur d'or" qui le fit longtemps prendre pour de l'or par les Romains.
 Colour Index Pigment Yellow N° 39 77086/7.
 Indice de réfraction : 2.9 à 3.1.
 Prise d'huile entre 60 et 70 %.
 L'orpiment est un minéral naturel de la classe des sulfures, c'est un trisulfure d'arsenic jaune
 Formule chimique : As2 S3 et As2 S5 contenant parfois des impuretés ou des traces de mercure, de germanium et d'antimoine.
 Il est toxique sous sa forme pulvérulente; son utilisation de nos jours est très reglementée tout comme le blanc de plomb.
 Ses propriétés toxiques peuvent être utilisées pour repousser les insectes.
 Il provient de Bohême, de Transylvanie, de Roumanie, d'Iran, de Georgie, d'Utah, du Kurdistan, du Pérou, de chine et de Macédoine en Grèce, ainsi que prés des volcans tels que le Vésuve et l'Etna.
 Il est souvent associé à la stibnite, à la pyrite, au réalgar, à la calcite et au gypse et parfois au soufre natif.
 D'ailleurs lorsqu'on le broie il se dégage une forte odeur de soufre.
 On l'utilise aussi comme minerai d'arsenic, il en contient jusqu'à 61 %.
 Ses nuances vont du jaune vif à l'orangé suivant qu'il contient plus ou moins de réalgar et aussi suivant la finesse du broyage.
 L'orpiment est un pigment anti-siccatif, en hiver il faut parfois jusqu'à 3 mois pour qu'une fine couche de peinture à l'huile durcisse.
molette-noire Sous la molette, c'est l'un des pigments les plus longs à broyer, car il possède une texture de type caoutchouc, malgré une structure homogène; l'ajout d'un peu de poudre de silice facilite l'amalgame.
 L'orpiment ne supporte pas le plomb, ni le cuivre avec lequel il se décompose rapidement, je n'ai pas personnellement constaté ce phénomène dans mes peintures.
 En mélange à l'indigo, il donne de très beaux verts.
 Sous sa forme minérale naturelle l'orpiment est très stable à la lumière si on le broie avec de l'huile siccativée et que l'on rajoute du vernis au mastic dans la pâte.
 Il n'est dissocié que par des acides puissants.
Icone peinture sur bois église J'ai peint en 1993, une huile sur panneau de bois, l'orpiment n'a pas bougé.(voir tableau ci-dessous).
 Il vaut la peine d'étre utilisé, car ses nuances sont vraiment subtiles, de plus, il est d'une remarquable intensité.
 Il ne peut être employé dans la technique de la fresque.
 On l'emploie aussi bien à la colle, qu'à l'huile ou dans les techniques de l'enluminure au blanc d'oeuf et d'eau gommée.
  Définition

TOUS LE JAUNE DE CE TABLEAU
EST DE L'ORPIMENT

LE JAUNE DE NAPLES
(ROUGEÂTRE)

                               Le Jaune de Naples 
 Colour Index : Pigment Yellow PY 41 77588/89
 C'est un pigment minéral artificiel, un antimoniate de plomb
 Formule Chimique = Pb2Sb2O7, pour le citron et le foncé et Pb3(SbO4)2 pour le jaune de Naples rougeâtre
 Le jaune de Naples est constituer principalement par un mélange d'oxydes d'antimoine et de plomb, et dont les nuances peuvent variés, du jaune citron au jaune orangé, selon les proportions des deux matières.
 On le fabrique, en mélangeant et calcinant, un mélange de monoxyde de plomb, d'antimoine et de soufre ou de tartrate alcalin
 Pigment Toxique des composés de Plomb
 Prise d'huile : 15 à 25 % suivant la variété
 Indice de réfraction = de 2,2 à 2,8 suivant les échantillons
 L'histoire de jaune de Naples est plutôt obscure :
Les composés de plomb et d'antimoine sont connus pour avoir été utilisé à Babylon et en Assyrie pour la production de glaçures pour céramique jaune, approximativement au quinzième siècle av JC , c'était un des rares pigments jaune et opaque dans l'Égypte ancienne et en Mésopotamie, utilisé comme verre et glaçures pour céramiques
 Les premières recettes de ce pigment sont celles de Cipriano Piccolpasso qui donne sept variations pour sa production dans son livre " Li tre libri dell'arte del Vasaio" écrit entre 1556 et 1559
 Son appellation, lui viendrait d'une expression de Andrea Pozzo " Luteolum Napolitanum" , qui en fais référence dans un de ses traités, publiés à Rome, entre 1693 et 1700
 Son utilisation en Europe date du XIVe siècle; il fut très utilisé de 1740 à environ 1850
 Le pigment est homogène et divisé délicatement, il possède un bon pouvoir couvrant et une très bonne solidité à la lumiére
 Le jaune de Naples n'a pas une structure cristalline et ressemble au massicot (oxyde de plomb jaune).
 Chimiquement il est plutôt stable, mais à cause de la présence de plomb, il peut foncer sous l'action de  l'hydrogène sulfureux atmosphérique, bien que de nos jours ce ne soit plus un problème. En contact avec du fer, de l'étain ou du zinc, il peut griser. Il est conseillé d'utiliser un couteau en plastique ou en bois pour malaxer la peinture ou le pigment. Il sera plus judicieux de l'utiliser, broyé à l'huile et enfermé dans un vernis de type   vernis gel, plutôt que dans un liant aqueux
 Le jaune de Naples est compatible avec tous les pigments et tous les liants
 Il absorbe très peu d'huile, de 15 à 25 % suivant les échantillons, et il très siccatif dans les liants oléagineux et oléorésineux
 Actuellement, on peut se procurer, du jaune de Naples de qualité  chez Kremer, sous 3 teintes distinctes

JAUNE DE NAPLES CLAIR
ET CITRON

LE JAUNE DE COBALT
OU AUREOLINE

 Le Jaune de Cobalt ou Aureoline 
 Colour Index : Pigment Yellow PY 40 77357
 Composition chimique : [Co (NO2) 6]K3 + 3H2O
 C'est un pigment minéral artificiel, un mélange de sels de cobalt et de nitrate du potassium.
 Il existe depuis 1848, mais il n'est utilisé en peinture que depuis 1861.
 Prise d'huile : 20 %
 Indice de réfraction de 1,70 à 1,75 suivant les échantillons.
 Toxicité des sels de cobalt.
 Il est stable à la lumière, mais ne résiste pas aux acides et aux alcalis, de ce fait, il est préférable de l'utiliser dans les techniques aqueuses.

LE JAUNE DE COBALT

LES JAUNES DE CADMIUM

 Les Jaunes de Cadmium 
 Le colour Index distingue dans le cas des jaunes de cadmium CdS purs PY 37 77199 et ceux PY 35 77205 confectionnés avec du zinc avec les variétés chargées jusqu'à 60% au baryum nommé lithopone de cadmium (un mélange de CdS avec du sulfate de baryum BaSO4) et dont il existe 2 colour index le PY35:1 77205:1 et le PY37:1 77199:1
 Ce sont des sulfures de Cadmium (PY 37) et des sulfures de cadmium et de zinc (PY 35)
 Les variétés aux zinc (PY 35) tendent plus vers le jaune-vert
 Formule chimique : CdS et CdS + ZnS
 Prise d'huile : 20 %
 Indice de réfraction de : 2,5
 Il existe 5 jaunes de cadmium,  du citron au jaune orangé foncé
 Sels solubles de cadmium toxique, non compatible avec le plomb et le cuivre.
 Découvert en 1816, par un pharmacien allemand : Stromeyer, le sulfure de cadmium fut utilisé en peinture à partir de 1840.
 On confectionne les pigments, en précipitant une solution aqueuse et acide d'un sel de cadmium (un chlorure ou un sulfate), soit par l'hydrogène sulfuré, soit par une solution de sulfure alcalin pour les cadmiums clairs ; les cadmiums foncés sont confectionnés par mélange de sulfures de cadmium et de sulfure de zinc.
 Ils sont compatibles avec tous les liants, sauf à fresque.
 Pigments possédant une très bonne tenue à la lumière.
 Personnellement, j'utilise peu ces pigments, car ils sont incompatibles avec le blanc de plomb, de plus je leur préfère les pigments hautements performant de spinelles ainsi que les jaunes de bismuth ou le Jaune Praséodyme /Zircon. De toute façon les cadmiums, vu leurs prix et leurs toxicités, sont voués à disparaitre de la palette du peintre (mais pas de la palette du céramiste, a contrario c'est l'opposé), à plus ou moins longue échéance, et aussi vu l'invention de nouveaux pigments de plus en plus stables, tels que les bismuths, les praséodymes zircon et les spinelles.
 Les pigments de cadmium sont souvent chargés avec du sulfate de baryum BaSO4 (afin de les rendre plus opaques) même lorsque le pigment a été vendu comme pur.
Voir  Article
C.f M. Pérez, K. Castro, Mª.D. Rodríguez, MªA. Olazabal;
A critical analysis of commercial pigments.
University of the Basque Country, Dept. Analytical Chemistry.

JAUNES-DE-CADMIUM DU N° 1,2,4,6
DE GAUCHE A DROITE ET DE HAUT EN BAS N°9 AU MILIEU

JAUNE DE ZINC

 Jaune de Zinc  
 Colour Index : Pigment Yellow PY 36 77955 et 36:1 77956
 Il est constitué par un mélange de chromate complexe de zinc et de potassium de formule schématisé : 3CrO4Zn, CrO4K2, ZNOH2, 2H2O.
 On prépare le jaune de zinc par mélange de solutions de sulfate de zinc et de bichromate alcalin.
 Il existe plusieurs chromates de zinc, suivant leurs précipitations, on obtient diverses nuances, allant du jaune citron au jaune orangé.
 Les minerais naturels de zinc sont constitués, de blende, de sphalérite (ZnS), de calamine (CO3 Zn).
 On obtient le métal par grillage, puis par réduction directe par le carbone, à l'aide d'injection d'air au moment de la réduction du métal.
 Non Toxique.
 Propriétés antirouille.
 Densité : 5,5 à 5,7
 Prise d'huile : 20 %
 Indice de réfraction de : 2,01
  Le jaune de zinc possède une médiocre résistance aux agents acides et alcalins
 Il possède une excellente résistance à la lumière.
 Le zinc était connu dès le Ier siècle par Dioscoride (médecin et botaniste) et des alchimistes du Moyen âge qui l'appelait " Lana Philosophica ", mais il n'était pas connu, ni utilisé en peinture,  c'est vers 1780, qu'il apparaît, mais ne fut vraiment utilisé par les peintres que vers 1850.
  En couche trop épaisse, le zinc a une tendance à se fissurer à l'huile, il est préférable de le réserver aux techniques, aqueuses.
 En fait, le jaune de zinc a une tendance à se réhydrater   si la chaleur augmente, c'est pourquoi on le dit instable avec l'huile.

Jaune de Zinc

LES JAUNES DE CHROME

 Les Jaunes de Chrome  
 Colour Index : Pigment Yellow PY 34 77600/603 et PY34:1 77603:1 : variétés au sulfate de plomb.
 Constitution chimique : PbrCO4 + PbSO4, suivant la contenance en plomb, plus ou moins forte, les jaunes sont citron à orangé.
 Ce sont des chromates de plomb pur ou des sulfo-chromates de plomb, préparés par précipitation de solutions de nitrate, d'acétate ou de sulfate de plomb par une solution de bichromate sodique, filtré puis lavé, séché et broyé.
 On obtient diverses nuances allant du jaune citron vif au jaune orangé suivant qu'ils contiennent des chromates basiques ou d'autres adjuvants tels que du soufre. On les distingue par des numéros de 0 à 4, puis orangés et rouges (voir à rouge et orange).
 Pigment toxique, bien que les nouvelles variétés de jaunes de chrome, enrobés (dite ultra) et hautement stabilisés, soient faiblement toxiques.De plus ils sont moins solubles dans les acides
 Ils possèdent une bonne tenue à la lumière, à la chaleur et aux agents atmosphériques.
 Ne pas les mélanger aux pigments comme le bleu outremer et la chaux, donc, à fresque.
 Densité : de 4,80 à 6,90 suivants la teinte
 Prise d'huile : 15 à 20 %
 Indice de réfraction : 2,2 à 2,6
 Le mot chrome vient du grec " chromos " qui signifie " couleur "
 Ces pigments furent inventés et mis au point par Louis Vauquelin, en 1797, lorsqu'il découvrit, l'action de sels de plomb sur le chrome.
 La crocoïte, minéral naturel découvert en 1766, dans l'Oural, ne servit que très confidentiellement, comme pigment. La préparation industrielle des jaunes de chrome ne commença que vers 1804-1809.
 Les pigments de chrome sont devenus obsolètes aujourd'hui, ils sont de plus en plus remplacés par les pigments de titane, au zircon, et spinelle.

Jaune de Chrome

LE JAUNE DE STRONTIANE
OU DE STRONTIUM

 Le jaune de strontiane ou de strontium  
 Colour Index : Pigment Yellow PY 32 77839
 Constitué par du chromate de strontium
 Formule chimique : SrCrO4
 Pigment toxique
 Densité : 3.74 - 3.78 g/cm3
 Prise d'huile : 20 %
 Indice de réfraction : 1,92 à 2,01 suivant l'échantillon.
  Créé en 1808 par H.Davy, découvreur du minerai, strontianite.la
 Le nom provient d'un lieu en Écosse, " Strontian ", en Argyll shire, où elle fut découverte.
  La strontiane n'existe pas à l'état pur, elle se trouve dans la nature, combinée avec des acides sulfuriques, carboniques ou avec des carbonates de chaux, avec lesquels elle constitue des variétés d'aragonite
 On fabrique le jaune de Strontiane, en précipitant une solution bouillante de bichromate alcalin par du nitrate de strontium
 Ce magnifique pigment jaune semi-opaque n'est pas très solide à la lumière, il a une tendance à verdir, il faut l'employer en sous-couche d'autres jaunes, tels que le jaune de Naples ou de cobalt
 On peut aussi le protéger avec un vernis au Tinuvin (réfracte les U.V), ainsi, il ne risque pas de changer de teinte, ainsi qu'avec du vernis gel
  Il faut éviter de l'utiliser à l'eau, car il est soluble, dans celle-ci, à l'huile, il développe toute sa teinte et est beaucoup plus stable
 Ce pigment très onéreux est difficile à trouver
j'en ai acheté chez Sennelier, il y a quelques années, ce pigment est malheureusement devenu introuvable
 J'en parle parce que j'aime beaucoup sa nuance, il possède vraiment une texture et une teinte unique

Jaune de Strontiane

LE JAUNE DE BARYUM

 Le Jaune de baryum  
 Colour Index PY 31 77103
   Préparé comme pigment la première fois vers 1809 et utilisé en peinture dans la première moitié du XIXe siècle
 Le jaune de baryum résulte d'une précipitation d'une solution de chromate de potassium neutre et de chlorure de baryum
 Le chromate de baryum est une poudre jaune clair fine
 Formule chimique : BaCrO4
 Le chromate de baryum est aussi utilisé comme modificateur du taux d'oxydant et/ou de combustion de compositions pyrotechniques, particulièrement comme retardateur.
  Il est aussi employé comme inhibiteur de corrosion pour prévenir l'attaque électrochimique de différents métaux
 C'est un pigment compatible avec tous les liants et tous les pigments.
 Prise d'huile : 27 %
 Indice de réfraction : 1,96 suivant la variété
    Pouvoir couvrant excellent mais pouvoir colorant très faible.
 Toxicité des sels de chlorure de baryum par ingestion et en contact avec la peau.
 Le jaune de baryte est remplacé maintenant par le jaune de titane nickel, toutefois vu sa nuance unique, il me semblait important de le décrire.



Astuces - Tips
Profitez de ce formulaire pour poser vos questions techniques ou tout autre question sur la peinture. Détaillé le plus possible afin d'obtenir une réponse la plus précise qui soit. Je vous répondrais le plus vite possible.
Take advantage of this form to ask technical questions or other questions about painting. Detailed as possible to get the most accurate response possible.